Ofenbach

Oscar Anton

Ofenbach

Actualités & dates tournée | Décibels Productions, producteur, artiste, france

Prochaines dates

samedi 25 janvier 2020 Paris – Le Trianon Acheter

vendredi 31 janvier 2020 Bordeaux – Salle des Fêtes – Grand Parc Acheter

vendredi 7 février 2020 Strasbourg – La Laiterie Acheter

Crédit photos : © Dimitri Mosiniak

Contact Booking

Réseaux sociaux

À seulement 24 ans, ces deux Parisiens font partie des valeurs montantes de la deep house, même si leur son n’est pas exclusivement électro et interpelle les grands noms du rock et du folk. C’est ce qu’on entend dans « Be Mine », classé dans les hauteurs des classements mondiaux et qui aligne plus de 300 millions de streams, servi par un clip à la fois fun et sexy. 
100 millions de vues au compteur pour celui-ci : c’est ce que l’on peut appeler un tube.

Pourtant, nulle ambition démesurée chez César et Dorian. Le premier est pianiste, batteur à ses heures, de formation classique ; le second est chanteur et guitariste. Parisiens, ils habitent à 100 mètres l’un de l’autre… comme à l’époque de leur première rencontre, à l’âge de 11 ans, dans les couloirs de leur collège ! Lors d’une démonstration d’alarme incendie, les élèves doivent se mettre en rangs. On le devine, César et Dorian font la paire, enchaînant les blagues durant l’exercice. Depuis, ils ne sont plus quittés. 

Après avoir remixé Bob Sinclar ou Hyphen Hypen, le groupe médite sur la direction qu’ils veulent offrir à leur musique. Ce sera un mélange de deep house avec leurs influences d’ado : les Rolling Stones, Led Zeppelin, Supertramp, Neil Young… Après avoir vécu la nouvelle vague rock du début des années 2000 portée par The Libertines, Arctic Monkeys ou The Strokes, César et Dorian souhaitent rappeler cette énergie à la fois brute et sensuelle, qui cultive des thématiques autour de la séduction. 

Dont acte avec « Be Mine », alliance de rock 70’s et d’électro contemporaine où le duo a aussi utilisé des vraies prises d’orgues et de guitare tout en travaillant le son d’une contrebasse avec des distorsions. Ce n’est pas parce qu’Ofenbach fait danser les foules en club que César et Dorian renonceront à leurs perfectos et à leur look sous influence rock’n’roll. Leur modèle en terme de chanson ? « Start Me Up » des Stones ! On l’aura compris, ce n’est que le début pour Ofenbach.

En 2017, ils collaborent avec l’auteur-compositeur américain Nick Waterhouse pour le délicieusement rétro ‘KATCHI’ (6eme de l’airplay européen et titre Dance le plus shazamé au monde durant plus de trois mois), puis avec Benjamin Ingrosso, l’auteur-compositeur originaire de Stockholm, qui a représenté la Suède au concours Eurovision 2018. Le résultat est un nouveau tube en France, qui finit #2 des fortes rotations en radio ! 

 Ils dévoilent désormais un projet de mini album éponyme, qui inclut leurs trois tubes BE MINE, KATCHIPARADISE, ainsi que 5 inédits, dont des collaborations avec les américains de Portugal. The Man et The Bamboos, et leur nouveau single : ROCK IT !